PREVISIONS

PREVISIONS

BAISSE DU COURS DE L’OR : LES RAISONS ET LES PREVISIONS DE COURT TERME

IDENTITE_2.jpg

Abdoulaye SIRY

Spécialiste en management des risques et incertitudes

Laboratoire d’Analyse et de Politique Economiques, Ouagadougou, Burkina Faso

 

Le cours de l’or a chuté ces dernières semaines, courant le mois de juillet 2015. La première quinzaine du mois de juillet, il a résisté autour de 1162 $ US l’once en moyenne. La deuxième quinzaine de ce dernier mois, le cours a gravité autour de 1098 $ US l’once en moyenne.

 

Evolution trimestrielle du cours de l’or

L’évolution du cours de l’or au cours des trimestres récents indique qu’au:

  • 1er  trimestre 2014, il a augmenté (+ 7,33 %) ;
  • 2ème trimestre 2014, il a baissé (- 1,53 %) ;
  • 3ème trimestre 2014, il a baissé (- 5,50 %) ;
  • 4ème trimestre 2014, il a baissé (- 1,65 %) ;
  • 1er trimestre 2015, il a baissé (- 5,85 %) ;
  • 2ème trimestre 2015, il a baissé (- 1,37 %)

Après une hausse de 7,33 % au 1er trimestre 2014, le cours de l’or a, en moyenne, connu une baisse sur cinq trimestres consécutifs. Les plus fortes baisses ont été enregistrées au premier trimestre 2015 et au troisième trimestre 2014.

 

Raisons de la chute du cours de l’or

D’abord des raisons classiques de la chute du cours de l’or peuvent être évoquées. Le cours de l’or n’échappe pas à la loi de l’offre et de la demande. Le récent boom minier (2002-2012) a été marqué par une hausse exponentielle du cours de l’or qui a sans doute incité les sociétés minières à explorer et à produire davantage de l’or. Ainsi, l’offre s’en est accrue, entraînant la chute du cours.

 

Cette loi de marché, difficilement contestable, est gouvernée par les intérêts géopolitiques. En effet, une des stratégies des pays comme la Chine, ayant des excédents commerciaux est de convertir ces excédents en instruments de réserve tels que l’or. La chine est considérée comme l’un des plus grands demandeurs d’or.

 

Suite au récent effondrement de la Bourse chinoise et à la baisse de ces indicateurs économiques, la Banque Centrale de Chine a annoncé l’état de ses réserves d’or (autour de 1600 tonnes, très loin des attentes). Cette annonce laisse comprendre une baisse de la demande et une hausse de l’offre de l’or par les investisseurs chinois et même d’autres pays comme aux Etats Unis d’Amérique.

 

Au-delà des raisons classiques, viennent des raisons inconditionnelles. Il s’agit des phénomènes purement exogènes liés à l’évolution de cycles réguliers ou irréguliers (article à paraître) et des soupçons d’opérations de manipulation des cours.

La baisse récente du cours de l’or peut s’expliquée d’une part par l’accord entre la Grèce et ses créanciers qui a réduit l’attrait sécuritaire de l’or dans les pays développés et d’autre part par les attentes par rapport à la politique monétaire de la Réserve Fédérale des Etats Unis d’Amérique. Un relèvement des taux d’intérêt de 0.25 % est attendu au mois de septembre 2015. En plus, la récente appréciation du dollar américain est une raison pertinente.

 

Prévisions de court terme

Après une baisse significative du cours de l’or ces dernières semaines, les spéculations et prévisions vont bon train.  Pour certains prévisionnistes, le cours pourrait descendre jusqu’à 1000 $ US voire en dessous, d’ici à la fin de l’année 2015 sous réserve de la crédibilité des annonces de la Réserve Fédérale américaine. Au contraire, le cours de l’or pourrait connaître une légère hausse d’ici fin 2015 voire atteindre 1200 $ US par once, sur la base de raisons classiques et inconditionnelles supplémentaires.

Comme certains spécialistes le soulignent, à 1180 $ l’once, près d’un  quart de la production aurifère n’est plus rentable. Si les conditions de flexibilité sont réunies, il est donc attendu une baisse de la production aurifère les mois prochains. Cette baisse pourrait renchérir le cours de l’or. Ainsi, le cours de l’or pourrait se stabilisé, si en plus d’une baisse probable de l’offre, la demande d’or augmente (à travers essentiellement les investisseurs chinois).

 

Il se dégage, donc, deux scénarios en termes de prévision du cours de l’or : Un scénario pessimiste (cible de 1000 $ US l’once) et un scenario optimiste (cible de 1200 $ US l’once) d’ici à la fin de l’année 2015. Les enjeux restent de taille pour les pays en développement, comme le Burkina Faso, fortement dépendant des matières premières et aussi pour des investisseurs particuliers.



11/08/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres